Please reload

Posts Récents

Pourquoi une reconversion en maraîcher bio ?

December 12, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Journal de bord#5 - Premières commercialisations

June 7, 2017

Juin nous caresse de ses premières grosses chaleurs et c'est depuis un mois maintenant, que je pratique, avec allégresse, le métier de maraîcher dans son entièreté. 

Comment pouvais-je me plaindre du manque de temps avant ça ? Aujourd'hui, deux jours par semaine sont consacrés à la récolte et à la commercialisation, en pleine période du maximum d'enherbement et des besoins de plantations. C'est dans ces moments là que l'on détermine si l'on est fait pour ce métier ou non. 

Autant vous dire que j'adore ça ! Ça fait bien longtemps que je ne compte plus mes heures et c'est parfois réconfortant de voir se coucher le soleil, signant la fin de la journée de travail. L'organisation a une place centrale, aujourd'hui je réalise que le planning que je me suis efforcé de suivre dans ses différentes échéances avait une place cruciale.

Parce que ça y'est : je vends mes légumes. Des paniers d'abord, et je dirais même "en priorité" car c'est pour moi la façon la plus agréable et efficace de fonctionner. Un contrat d'un trimestre, un panier hebdomadaire d'une valeur de 13€, une diversité d'un minimum de 5 légumes et des clients géniaux ! Les retours sont excellents et j'avoue que savoir régaler les gens de produits sains, locaux et divers me comble au plus haut point. Je suis agréablement surpris par la quantité de personnes qui s'essaient à cette formule, découvrant ainsi de nouveaux légumes (comme le chourave cet injuste méconnu), et n'hésitant pas à partir à la recherche de nouvelles recettes pleine de créativité. Un grand merci à eux !

A coté de ça, pour les plus frileux, il reste la possibilité de commander en vrac. Je suis également partenaire-fournisseur de la biocoop emporium de Parempuyre que j'essaie de livrer régulièrement.

Liste non exhaustive des légumes déjà mis dans les paniers :chou cabus, chou chinois, radis, chou rave, aillet, salade, betterave, mâche, roquette, fèves, fenouil, courgettes, blettes, concombres, pommes de terre nouvelles...

Pour les intéressés... Rendez-vous sur l'onglet "commande" !

 

 

Bon, la photo a été prise y'a bien deux semaines, depuis les concombres ont atteint le haut de la serre, sont pourvus de leur propre conscience et attrapent les intrus en élançant leurs gourmands urticants.

 

Et à part le chiffre d'affaire ?

Je suis au petit soin avec la serre. C'est planté dense à l'interieur, très dense ! Je n'ai que 250 m² et je compte les mettre à profit. On y trouve donc 9 rangées de pieds de tomates (environ 400!!!), deux rangées de concombres, de courgettes (trop) et quelques pieds d'aubergine et de poivrons pour jouir d'une certaine précocité avant la maturation des pieds de plein champs.

Tous les trois jours, à la fraîche (tard le soir ou tôt le matin), j'égourmande et je tuteure. S'appliquer à une certaine régularité dans ce travail permet de ne pas stresser la plante et d'améliorer sa croissance.

D'ailleurs les concombres sont déjà dans les paniers depuis la semaine dernière et les tomates forment de superbes grappes (malheureusement encore bien vertes ).

 

 Mine de rien, elles m'arrivent déjà aux épaules ! Pfffff les enfants grandissent trop vite...

 

Pour ce qui est des pommes de terre dont, rappelez-vous, les primeurs avaient gelé. J'ai passé un sacré moment à les désherber, afin que les repousses voient le soleil. Puis j'ai sorti la bête, et armé de mon tracteur et de sa buteuse j'ai chaussé tous les pieds. A ma grande surprise, ce chantier s'est déroulé impeccablement et le carré des pommes de terre est un véritable régale pour les yeux. C'est presque un pêcher que de vouloir tirer sur les pieds.

 Des frites qui se font désirer !

 

 

Concernant le reste, bha ça pousse. Et les "mauvaises" herbes également, notamment ces chafouins de chénopodes ! En une semaine ils repartent de plus belle, les salauds. J'essaie de ne pas me faire envahir dans les courges, qui sont des plantes courreuses donc assez basses et rapidement cachées du soleil. Tellement de choses à voir et à dire en cette période, le mieux est encore que vous veniez. Je pense que dès que j'aurais de belles tomates, j'organiserai une journée porte ouverte. Mais si vous êtes curieux et préssés, n'hésitez pas à me contacter.

 

A l’assaut de Dassault !

La semaine passée, j'ai été amené à tenir un stand à l'entreprise Dassault de Mérignac, contacté par une personne chargée de la communication interne, ils cherchaient des personnes pour animer leur semaine de l'écologie et du renouvelable". Bon, aux premiers abords ça peut faire rire de se dire qu'un constructeur d'avion de guerre cherche à sensibiliser sur l'écologie, mais c'est une occasion de prêcher la bonne parole, et j'ai pris plaisir à rencontrer des personnes ouvertes aux question du manger bio et local.

Enfin, avant de vous donner rendez-vous pour mon journal de bord début Juillet, j'aimerais vous parler de la création de la ferme des "saveurs de la Terre", qui est en train de se monter à Naujac sur mer. Tenue par deux amies pleines de bonne volonté. Si vous vivez par là bas, pensez-y.

 

Très bonne fin de Printemps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2018 par la ferme des equinoxes