Please reload

Posts Récents

Pourquoi une reconversion en maraîcher bio ?

December 12, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Journal de bord #2 ou la voracité des lapins :

March 3, 2017

 

 

Premières plantation début Mars, et premiers ravages ! 

 

Cette semaine était des plus excitantes, nous arrivons enfin en période où l'on peut planter certaines espèces peu gélives en plein champs.

Il n'aura fallu qu'une seule nuit à quelques lapins de Garenne pour exécuter leur crime : dévorer goulûment les feuilles des tout récents plants de choux-fleurs, de choux-raves et choux verts. 

Plus de 300 choux ne survivront malheureusement pas dans l'opération. C'est ainsi que je dois annoncer, suite à moult coup de fils aux différents fournisseurs qu'il n'y aura pas de chou-fleur au printemps cette année. Car si vous ne le saviez pas, c'est un des mets préférés des lapins et ils n'en ont oublié aucun.

 

 

Mais ou sont les feuilles ?

 

Ni une, ni deux, j'ai installé les plants restants sous des tunnels de voile anti-gel, ça devrait les dissuader un moment. Il va falloir réfléchir à un filet électrifié ou un grillage bas, sans quoi nous allons devenir leur plus beau garde-manger.

 

Outre cette première déception (il en fallait bien une), il y'a beaucoup de positif, l'ail a percé très rapidement lors des beaux jours et s'annonce réussi. Par chance, leur odeur repousse les vils ravageurs sauvages, tout comme celui du fenouil qui se redresse fièrement vers les maigres rayon de soleil.

 

Avec l'aide du maraîcher voisin, nous avons épandu le fumier de cheval du "Ranch des Lambert" qui nous a aimablement permis de le récupérer.

Dans 15 jours, ce sera au tour des pommes de terre primeurs de rejoindre leur lit de semence préparé avec amour dans une ancienne prairie voisine.

Mais avant ça ,les parcelles en attente se verront ensemencées d'engrais verts à court cycle afin de préparer le sol aux futures cultures d'été (courges, aubergines, poivrons, etc...). Ceux-ci empêchent le lessivage du sol (qui est très sableux dans nos contrées) et apportent l'azote naturelle nécessaire à une bonne croissance.

 

 

Si vous connaissez un piégeur, ou mieux,si vous êtes vous même piégeur, je vous invite à me rendre une petite visite, c'est avec grand plaisir que je vous reçois.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous